Salon Breizh Littéraplume 2017 à Lanloup

Notre marraine Françoise Boixière

Originaire du Vieux Bourg, près de Quintin, Françoise Boixière a grandi dans une petite ferme perdue au cœur de la campagne costarmoricaine. Elevée dans les champs, au milieu des arbres et des animaux, elle s’est très tôt découvert une passion pour l’écriture et publie des ouvrages depuis plus de 15 ans.

L’aventure a commencé dans les années 2000 par une exposition de photographies et de poèmes intitulée: Armor, la légende des ciels, qu’elle a présentée à Saint-Brieuc avec son mari, Michel.

Ont suivi des histoires poétiques qu’elle a mis en scène et présenté sous forme de petits spectacles : le Voyage de Tao (extrait de Des Pas sur le Sable) en 1999, des Rives en 2002, Le Voyage du Saumon en 2004 et La Mémoire Embaumée en 2006.

Elle s’est ensuite consacrée au roman à suspense, puis à la littérature de terroir, afin de rendre hommage au monde paysan dont elle est issue.

Elle puise son inspiration dans la nature, les voyages et les légendes. Depuis quelques années, elle peint également des aquarelles pour illustrer ses recueils de poèmes (photo Breizh Littéraplume).

Site Internet : www.l-oree.org

Bibliographie :

– Des Pas sur le sable, des rives, suites poétiques, Editions L’Orée, 2002, Epuisé

– Le Voyage du saumon, le chemin du Nord, poèmes et récit de voyage en Norvège, Editions L’Orée, 2004

– La Mémoire embaumée, poèmes et roman historique en Egypte, Editions L’Orée, 2006

– L’Insomnie des abeilles, roman à suspense, Editions L’Orée, 2008, Epuisé

– Un Vent d’étoiles, saisons poétiques, Edilivre, 2009, Epuisé

– Le Secret de la buse, roman à suspense, Editions L’Orée, 2010, Epuisé

– De Brocéliande à l’océan, randonnées poétiques, Médaille d’argent 2011 du concours littéraire des ateliers d’art de Servon sur Vilaine, Editions L’Orée, 2011

– Le Courage du lièvre, roman à suspense, Editions L’Orée, 2012

– Les Confidences de l’arbre, recueil de poèmes illustré d’aquarelles, Trophée Claude Monnet 2015 du CEPAL (Centre Européen pour la Promotion des Arts et des Lettres), Editions L’Orée, 2013, Epuisé

– La Demande en mariage, nouvelle, Editions du Bord du Lot, 2013

– L’Eden de sable, nouvelle parue dans le recueil « Grain de sable 1 » chez Stéphane Batigne éditeur, 3ème prix au concours de nouvelles Questembert littéraire 2013

– La Fontaine à la Jument, recueil de récits et de nouvelles, 2ème finaliste du prix Pierre Jakez Hélias 2015 de l’Association des Ecrivains Bretons, Editions L’orée, 2014

– Fleurs d’eau vive, recueil de poèmes illustré d’aquarelles, L’Orée, 2015

– La Dentelle des Sureaux, roman de terroir, Editions du Mot Passant, 2015

Vidéo de présentation : (https://www.youtube.com/watch?v=U5a0A5BNM5I)

Paru en 2017 :

La Soie des Coquelicots, suite de la Dentelle des Sureaux, roman de terroir, Editions du Mot Passant.

Résumé de la 4ème de couverture :

A l’automne 1945, Angèle et Francis, venus tout droit de leur Bretagne natale, s’installent avec leur fillette au Chesnay, petite ville de la banlieue parisienne. Dans cette France de l’après-guerre, la vie est loin d’être facile. Les restrictions et mouvements sociaux se multiplient et pour l’homme des champs qu’est demeuré Francis, le travail à l’usine Renault tourne au cauchemar. Il ne retrouve un peu d’entrain qu’en retournant à chaque congé dans sa famille, en Côtes du Nord. Malgré les difficultés du quotidien, Angèle croit encore au bonheur. Bientôt, l’existence s’améliore, un petit garçon voit le jour. Mais à l’aube des Trente Glorieuses, un terrible drame va provoquer le retour forcé à La Source, ferme des parents de Francis. Pour Angèle, le monde s’écroule. Elle retrouve le milieu rural des années 50, encore replié sur ses traditions et qui tarde à s’ouvrir au progrès. Sera-t-elle assez forte pour supporter l’injustice de son sort et arracher sa part de bonheur à une vie qu’elle n’a pas choisie ?

Vidéo de présentation :

(https://www.youtube.com/watch?v=pzVITsP-g20&feature=youtu.be)

Pour guide un pan du ciel, recueil de poèmes illustré d’aquarelles, L’Orée.

Résumé de la 4ème de couverture :

Dans ce recueil de poèmes, illustré d’aquarelles et de haïkus, Françoise Boixière nous invite à une marche spirituelle, affranchie « des limites du vent ». Le chemin mène « si loin à l’autre bout du soir » qu’il ouvre sur une « éclosion d’étoiles » soufflée par la lune. D’envolées d’oiseaux en saisons effeuillées, « la nuit du départ » rejoint parfois des rivages brûlants où « courir après l’aube » devient dérisoire. Mais « du fond de la grotte scintillent les étoiles » qui nous protègent contre la violence des hommes. La nature, fragile « dans l’effusion d’un soir à demi-mots », se fait alors complice de l’errance pour révéler au poète « le temps de l’univers » et lui chanter « le la du monde ».

Après « Les Confidences de l’arbre » et « Fleurs d’eau vive », ses deux précédents recueils de poèmes et d’aquarelles, l’auteur propose dans « Pour guide un pan du ciel », une vision poétique de l’osmose possible, mais trop souvent dévoyée, entre l’homme et son environnement.

 

Notre parrain Gérard Chevalier

Gérard Chevalier né en 1937 il est comédien et romancier.

Commençant son métier de comédien à trente ans, Gérard Chevalier accède rapidement, grâce à la télévision principalement, à des rôles populaires de grande audience. Dans des séries d’abord : Le 16 à Kerbriant, Les gens de Mogador, Arsène Lupin, Vidoc, La cloche Tibétaine, et puis dans des téléfilms : Les Dévorants, L’ennemi, La Gri:mpe, etc…

Faisant partie des tous premiers créateurs du café-théatre, il écrit et monte ses spectacles. Pour commencer ‘Amour en direct ‘ de Pierre-Jacques Arèse à La Méthode, où il embauche Coluche en première partie, suivi de ‘ Phil et Zophie dans le boudoir ‘ au Lucernaire nouvellement né, obtenant de bonnes critiques avec son co-auteur Jean Desvilles. Ensuite viennent de vraies pièces, dont ‘ Coup de pompe ‘, dont il partage la distribution avec Annie Savarin et Bernard Carat.

Puis il se lance dans l’écriture de scénaris de longs métrages, et finit par jouer et mettre en scène ‘ Le blues du crapaud ‘, produit par ses proches, film qui, hélas, ne sera pas distribué.
Gérard Chevalier aborde plus récemment le roman. Le genre policier le séduit. Ici, finit la terre. Il sera le premier à être édité.

Cet ouvrage a reçu le Grand prix du Livre Produit en Bretagne, et en Août 2009 Le prix international du livre insulaire.
Aujourd’hui, devant l’accueil très favorable de son ouvrage, Coop Breizh, son éditeur, en est déjà à la deuxième réédition, Gérard Chevalier achève son troisième roman, dans lequel la Bretagne occupe une place importante, et prépare un sujet dont l’intrigue se situera dans les monts d’Arrée.

Site web : http://gerard-chevalier.com

Source : http://www.livre-mer-noirmoutier.com et Catalogue de la BNF

Catia héroïne de romans

Première chatte policière en Europe !

Surdouée en informatique, science, littérature, (elle tape elle-même ses manuscrits sur ordinateur) elle relate ses enquêtes à travers ses livres. Un brin déjantée, mégalomaniaque, mais aussi tendre et pleine d’humour, elle a néanmoins plongé son correcteur Gérard Chevalier dans la dépression nerveuse, et son éditeur PALEMON a pris un avo-chat pour se protéger de ses tyrannies.

Catia est née à Botmeur dans les Monts d’Arrée en 2011, de mère célibataire séduite par un obsédé sexuel responsable de toutes les naissances de chatons du village. Elevée néanmoins dans le respect des lois républicaines Catia a développé ses dons exceptionnels au contact de celui qui est devenu son esclave et correcteur Gérard Chevalier.

Publiés aux Editions du Palemon, ses ouvrages « Miaou, bordel ! », « Ron-ron, ça tourne ! » et « Plumes…et emplumés ! » rencontrent un vif succès auprès de tous ceux qui ont besoin de rire, qui aiment les chats et la Bretagne.

(Esprits « coincés » s’abstenir.)